Pour l’anniversaire de Jean-Pierre Leguay : Jolivet à Notre-Dame

Dimanche 7 mai 2019, à 20 h 30, aura lieu le Concert Anniversaire de Jean-Pierre Leguay, dans le cadre de la saison de concerts de Musique sacrée à Notre-Dame de Paris.
Au programme : œuvres de Messiaen, de Leguay et de Jolivet, les Cinq incantations pour flûte seule.
Avec la participation de la Maîtrise Notre-Dame de Paris (direction : Henri Chalet) et d’instrumentistes du Conservatoire de Paris (direction : Antoine Petit-Dutaillis), Yves Castagnet (orgue de chœur) et bien sûr, Jean-Pierre Leguay.

Pour tous renseignements et réservations : https://www.musique-sacree-notredamedeparis.fr/mardi-7-mai-2019-20h30

Œuvres pour flûte de Jolivet : chronique de Jacques Bonnaure

Chez Naxos, Laureate Series : enregistrement par Hélène Boulègue et François Dumont au piano
La musique pour flûte représente probablement la partie la plus enregistrée de l’œuvre de Jolivet. Tout au long de sa carrière, le compositeur a illustré cet instrument primordial, dans lequel il voyait le symbole du souffle initial de l’homme. Jolivet a souvent souligné le caractère spirituel de sa musique. Il faut prendre le mot à la lettre. Spiritus, c’est d’abord le souffle et ce n’est pas pour rien que ses premières œuvres dédiées à l’instrument furent, en 1936, des Incantations, pièces d’inspiration magiques renvoyant à des civilisations archaïques, les Cinq Incantations d’abord, puis l’année suivante L’Incantation « pour que l’image devienne symbole ». Et trente ans plus tard, avec les Cinq ascèses, portant en exergue des citations de Teilhard de Chardin, Max-Pol Fouchet et d‘un papyrus égyptien, il renouvelle ces évocations d’une communion de la matière et de l’esprit. Entre temps, le Chant de Linos, ici donné dans sa version pour flûte et piano, exploitait la même veine, alors que la Sonate pour flûte et piano de 1958, dédiée à Jean-Pierre Rampal, représente un extraordinaire point d’équilibre entre classicisme et invention, complexité et lisibilité. A ces œuvres capitales s’ajoutent ici deux pièces brèves de 1953, Fantaisie-Caprice et Cabrioles, qui synthétisent en peu de temps l’esthétique du compositeur.

Hélène Boulègue a remporté en 2017 le 1er Prix du Concours International de Flûte de Kobé. Au CNSMD de Paris, elle avait travaillé avec Florence Souchard-Delépine et Pierre-Yves Artaud, grand connaisseur de l’œuvre de Jolivet. Elle est aujourd’hui soliste de l’Orchestre de Südwestdeutsche Rundfunk après avoir occupé un poste de second soliste à la Philharmonie du Luxembourg. Elle interprète ces œuvres en virtuose déjà très accomplie, joignant une palette de dégradés de nuances et une musicalité toujours sensible. François Dumont mène de son côté une carrière internationale très active. Dans la Sonate, le duo s’élève au niveau des meilleurs par la précision et la clarté du discours. On attend impatiemment le vol.2

Naxos 8.573885 (distr. Outhere)

Autour de la Sonate pour flûte et piano de Jolivet

Heure Musicale au conservatoire d’Aulnay sous Bois 
C’était le Mardi 19 février 2019 à 20h30
à l’Auditorium Mozart
« Autour de la sonate de Jolivet »
avec Pierre Monty (flûte/piccolo) et Julien Guénébaut (piano)
en épilogue de la « semaine de la création »

Au programme de cette HEURE MUSICALE :
Xavier MEDINA MARTIN : « Kick-Box » pour flûte et piano (2015) (création)
Bertrand PEIGNÉ : « Le Rêve du coucou » pour flûte et piano (2016) (création)
Yoko KUBO : « Matsuri » pour flûte et piano (2017) (création)
Toru TAKEMITSU : « Itinerant » pour flûte seule (1984)
Karlheinz STOCKHAUSEN : « Klavierstück IX » pour piano (1961)
André JOLIVET : « Sonate » pour flûte et piano (1958)
I : Fluide – II : Grave – III : Violent
en bis : Annie CHALLAN : « Plein soleil » pour piccolo et piano (2017) (création)

Avec de grands remerciements aux interprètes ainsi qu’à Bertrand PEIGNÉ – compositeur et professeur de culture musicale au Conservatoire d’Aulnay – qui a présenté le concert.

Au programme de la Hochshule de Bâle : la Suite delphique de Jolivet

Samedi 23 février 2019, à 19h30, lors du concert donné à la Hochschule de Bâle, Bruno Perrault tiendra la partie d’ondes Martenot de la Suite delphique d’André Jolivet

A la « Grosser Saal, Musik-Akademie Basel », Hochschule für Musik,

par le Klassik Orchester der Hochschule für Musik, Klassik
sous la direction de  Felix Hauswirth et Felix Renggli

seront données des œuvres de Milhaud, Jolivet, Husa, Grainger et Daugherty

 

Lecture musicale à la Médiathèque H. Berlioz

A la Médiathèque Hector Berlioz (CNSMD de Paris)

Lundi 18 février 2019 à 18 heures

Deux manuscrits autographes pour guitare d’André Jolivet seront présentés.

Grâce au soutien et à la générosité de nombreux mécènes, le conservatoire a pu acquérir, en 2016, six beaux manuscrits autographes du compositeur.

Olivier Chassain, professeur de guitare, et son assistant Gianni Caserotto accompagnés de leurs élèves proposent une présentation en musique des manuscrits , Le Tombeau de Robert de Visée et de La Sérénade pour deux guitares.

Au programme :

La sérénade pour deux guitares interprétée par Rémi Patel et Timothée Vinour

Deux études de concert pour guitare, interprétée par Alexia Knopp.

Le tombeau de Robert de Visée – œuvre dédiée à Andrés Segovia, sera joué par Alexia Knopp, Yann Pannecoucke et Kyota Imoto

Sotirios Athanasiou, Benjamin Garson, Sergio Santiago Tovar, ainsi que Olivier Chassain et Gianni Caserotto redonneront l’lntégrale des quatre mouvements d’après le brouillon original de la Sérénade pour deux guitares.